leçon n° 
141

L'alphabet phonétique

leçon n° 
142

Elle s'est laissé mourir, elle s'est fait faire un pull

Depuis 1990, le verbe « laisser » obéit donc à la même règle que le verbe « faire ».

Le participe passé de laisser suivi d’un infinitif est rendu invariable : il joue en effet devant l’infinitif un rôle d’auxiliaire analogue à celui de faire, qui est toujours invariable dans ce cas (avec l’auxiliaire avoir comme en emploi pronominal).

Le participe passé de laisser suivi d’un infinitif est donc invariable dans tous les cas, même quand il est employé avec l’auxiliaire avoir et même quand l’objet est placé avant le verbe.

⇨ Elle s’est laissé mourir (elle s’est fait maigrir);
⇨ Elle s’est laissé séduire (elle s’est fait féliciter);
⇨ Je les ai laissé partir (je les ai fait partir);
⇨ La maison qu’elle a laissé saccager (la maison qu’elle a fait repeindre).
leçon n° 
143

Promettre

⇨ Tu vas bien travailler ?
Oui, je te le promets.
est correct

⇨ As-tu bien travaillé ?
Oui, je te le promets.
n’est pas correct.
Dans ce cas, il faut utiliser
Oui, je te le jure
Oui, je te l’assure
Oui, je te le certifie
leçon n° 
144

Arrêtez le massacre !

Voici une petite liste de mots trop souvent massacrés ou mutilés...

On dit : obnubiler
Et non : obnibuler, omnibuler

On dit : aéroport
Et non : aréoport

On dit : aréopage
Et non : aéropage

On dit : infarctus
Et non : infractus

On dit : points de suture
Et non : points de souture

On dit : rémunérer
Et non : rénumérer

On dit : rémunération
Et non : rénumération

On dit : dilemme
Et non : dilemne

On dit : rebattre les oreilles
Et non : rabattre les oreilles

On dit : rabattre le caquet
Et non : rebattre le caquet

On dit : accueil
Et non : acceuil

On dit : quand même
Et non : comme même

On dit : une plaque minéralogique
Et non : une plaque numéralogique

On dit : cafétéria
Et non : cafétaria

On dit : mnémotechnique
Et non : mémotechnique
leçon n° 
145

Voie / voix / vois / voit / voua

1. « Voie » est synonyme de chemin
⇨ Une voie ferrée.
⇨ Ce précurseur a ouvert la voie.
⇨ Certaines voies navigables ont dû être fermées.

1b. « Voie » est également le subjonctif présent (première et troisième personnes du singulier) de voir.
⇨ Il faut que je voie Marie ce soir.
⇨ Il faut que Marie voie Joseph demain.

2. « Voix » est le son qui sort de votre gorge.
⇨ Jeanne d’Arc entendait des voix.
⇨ Hé bien il donne de la voix ce bébé !

3. « Voit » est l’indicatif présent (troisième personne du singulier) de voir.
⇨ Tu crois qu’il me voit ?

4. « Vois » est soit l’indicatif présent (première et deuxième personnes du singulier), soit l’impératif présent de voir.
⇨ Je ne vois rien.
⇨ Tu vois quelque chose ?
⇨ Vois ce que tu peux faire et fais-le !

5. « Voua » est le passé simple (troisième personne du singulier) de vouer.
⇨ Elle se voua corps et âme à cette cause.
leçon n° 
146

Voir / Voire

C’est simple, et on voit pourtant souvent la faute.

  • Voir est un verbe
⇨ Va te faire voir.
⇨ Circulez, y’a rien à voir.

  • Voire est un adverbe qui a un sens renchérissant, il signifie « et même »
⇨ Je le signalerai à ton collègue, voire à ton patron.
⇨ Si je gagne le million, j’achète une Alfa, voire une Ferrari.

On renforce parfois « Voire » par « même ».
La locution « Voire même », bien que critiquée par les puristes, n’est pas incorrecte. Peut-être juste archaïsante.
leçon n° 
147

Omoplate

Je ne pensais pas que cette leçon soit nécessaire, mais comme je vois de plus en plus la faute sur notre cher forum...

  • On écrit une « omoplate » et non une « homoplate ». Il ne s’agit pas d’une lesbienne à petits seins !
⇨ Il l’a poignardé entre les deux omoplates.
leçon n° 
148

a priori / a posteriori

Ces deux expressions latines s’écrivent sans accent, comme toutes les expressions latines d’ailleurs, puisque l’accent n’existait pas dans l’alphabet latin.
leçon n° 
149

œil

On écrit un œil et non un œuil, il faut arrêter de mettre un « u » !

⇨ Elle lui a tapé dans l’œil.
⇨ Ce type n’a pas le compas dans l’œil.
leçon n° 
150

Sens dessus dessous

Erreur assez fréquente.
On dit bien sens dessus dessous et non sans dessus dessous.

⇨ Va ranger ta chambre, elle est sens dessus dessous.
leçon n° 
151

Régulièrement

Attention, régulièrement ne veut pas dire « souvent », mais « à intervalle constant ».

  • Quand le fleuriste vous dit « Arrosez vos fleurs régulièrement », elles vont crever, parce que si vous les arrosez exactement tous les 6 mois, vous les avez arrosées régulièrement mais pas assez souvent.

  • Le type qui se vante de baiser régulièrement n’est pas à envier. Peut-être baise-t-il une fois tous les 5 ans.
leçon n° 
152

Sigle / Acronyme

  • Un sigle est un groupe de lettres initiales constituant l’abréviation de termes fréquemment employés.
⇨ SNCF
⇨ PSG
⇨ RER

  • Un acronyme est un sigle prononçable comme un mot ordinaire.
⇨ UNICEF
⇨ OTAN
⇨ SIDA

Alors, GSNALF, sigle ou acronyme ?
leçon n° 
153

La culture

agrumiculture : culture des agrumes
apiculture : art d’élever les abeilles
aquaculture ou aquiculture : art d’élever les animaux ou plantes aquatiques
arboriculture : culture des arbres
astaciculture : élevage des écrevisses
aviculture : élevage des oiseaux ou volailles
capilliculture : soins de la chevelure
céréaliculture : culture des céréales
conchyliculture : élevage industriel des huîtres, moules et coquillages
coturniculture : élevage des cailles
cressiculture : culture du cresson
cuniculiculture : élevage de lapins
floriculture : partie de l’horticulture qui s’occupe spécialement des fleurs
héliciculture : élevage des escargots
hémoculture : recherche de bactéries dans le sang
horticulture : art de cultiver les jardins
motoculture : utilisation du moteur dans l’agriculture
myciculture : culture des champignons
mytiliculture : élevage des moules :sifflotte :
oléiculture : culture de l’olivier et des plantes oléagineuses
osiériculture : culture de l’osier
ostréiculture : élevage des huîtres
pisciculture : art d’élever et multiplier les poissons
polyculture : pratique de cultures différentes dans une même exploitation
puériculture : connaissances et techniques nécessaires aux soins des tout-petits
riziculture : culture du riz
saliculture : exploitation d’un marais salant
salmoniculture : élevage du saumon
sériciculture : industrie ayant pour objet la production de la soie
spongiculture : culture de l’éponge en parcs
sylviculture : entretien et exploitation des forêts
trufficulture : production de truffes
trutticulture : élevage des truites
viniculture : ensemble des activités relatives au vin
viticulture : culture de la vigne
leçon n° 
154

Le tréma

Le tréma est un signe que l’on place au-dessus des voyelles e, i, u, pour indiquer que la voyelle qui les précède immédiatement doit être prononcée séparément.

- Sur le « e » de :
⇨ aiguë, ambiguë, exiguë, contiguë, ciguë, canoë, Israël, Noël...
⇨ mais : goéland, goélette, goémon, moelle, poêle, poème, poésie, israélien...

Remarque
⇨ Le ë n’est pas prononcé dans : Mme de Staël, Saint-Saëns.

- Sur le « i » de :
⇨ ambiguïté, exiguïté, aïeul, faïence, égoïste, haïr, maïs, ouïe, inouï, coïncider, coïnculpé...
⇨ mais : coincer, Saigon, séquoia, Hanoi, oui, ouistiti, éblouir...

- Sur le « u » de :
⇨ Saül, Esaü, capharnaüm.
leçon n° 
155

ça / sa

Encore une faute fréquente, et pourtant ce n’est pas compliqué.

  • « sa » est un possessif. On peut le remplacer dans la phrase par « ma » ou « ta ».
⇨ J’ai couché avec sa femme.
⇨ Je lui ai volé sa voiture.

  • « ça » signifie ceci ou cela
⇨ Rooooh, cette cochonne, regarde-moi ça !
⇨ Dis, ça t’intéresse une 147 neuve à 5000 €, je suis pressé de la vendre.

Pour la différence entre « ça » et « çà », voir leçon 85
leçon n° 
156

aller de soi

Je ne pensais pas que cette leçon fût nécessaire mais vu le nombre d’erreurs...

  • On écrit « aller de soi » et non « aller de soit »
⇨ Pas besoin d’en faire une leçon, ça va de soi.
⇨ Il va de soi que nous ne vous rembourserons pas.

C’est simple, non ?
Google nous trouve pourtant
9100 « va de soit »,
330 « allait de soit »,
193 « aller de soit »...
leçon n° 
157

Par voie de presse

  • Il s’agit de « voie » et non « voix ».
⇨ Il a fait savoir par voie de presse qu’il ne se présenterait pas aux élections.

Infos complémentaires à la leçon leçon 145
leçon n° 
158

Gageure

Allez, pour une fois la leçon suivra les débats et non l’inverse, ça peut aider ceux qui n’ont pas suivi...

  • Le mot « gageure » se prononce bien « gajure » et non « gajere »


XIIIe dr.; de gager

1¨ Vx Promesse réciproque de payer le gage convenu si on perd un pari. Soutenir la gageure, l’accepter; fig. persévérer dans une entreprise, comme pour tenir un pari.

2¨ (1694) Mod. et littér. Action, projet, opinion si étrange, si difficile, qu’on dirait un pari à tenir, un défi à relever. Þ défi. « c’était une entreprise difficile et [¼] comme une gageure » (Péguy). C’est une gageure de lui faire confiance.
leçon n° 
159

Mourir

Je croyais que tous nos profs nous avaient appris :
  • On ne meurt qu’une fois -> un seul « r » à « mourir ».
⇨ Arrête tes jérémiades, tu ne vas pas en mourir.

Attention, à l »indicatif futur simple, il y a bien 2 « r »
⇨ Un jour ou l’autre, tu mourras, comme tout le monde.

Idem au conditionnel présent.
⇨ Si ça m’arrivait, je mourrais de honte.
⇨ Je ne savais pas qu’il mourrait si jeune.

Et la faute est fréquente : 56500 mourrir sur Google ! [:ouch][:ouch]

Courir : 1 seul « r » parce que quand on court on manque d’air
Nourrir : 2 « r », on se nourrit plusieurs fois
leçon n° 
160

Pour ce faire

On écrit bien « Pour ce faire » et non « Pour se faire » puisque « ce » veut ici dire « cela ».
  • Pour ce faire = Pour faire cela (cité avant).
⇨ Nous allons maintenant préparer le dessert. Pour ce faire, vous aurez besoin de 12 œufs, 500 grammes de beurre...

Attention. Si « se » est un pronom réfléchi, il s’écrit alors « se » et non « ce ».
⇨ Pour se faire épiler, il est conseillé d’aller chez une esthéticienne expérimentée.