leçon n° 
107

Y

1. Le pronom « y » est le plus souvent l’équivalent d’un complément introduit par la préposition « à ».
⇨ Il est passé à la poste..... Il y est passé.
⇨ L’entreprise gagnerait à déployer ses activités..... L’entreprise y gagnerait.

1b. « Y » peut également représenter un complément de lieu introduit par une autre préposition.
⇨ Il est allé chez le médecin..... Il y est allé.

2. Place du pronom
« Y » vient toujours après les autres pronoms compléments.
⇨ Il les y conduira.
⇨ Elle préfère ne pas s’y fier.
⇨ Nous ne nous y attarderons pas.

2b. Même à l’impératif, cet ordre est respecté.
⇨ Conduisez-les-y. (et non conduisez-y-les).
⇨ Attardons-nous-y un instant. (et non attardons-y-nous).

2c. Les pronoms des premières personnes du singulier (me, te) s’élident devant y.
⇨ Fie-t’y (et non fie-toi-z-y).

3. « Où » et « y »
Le pronom relatif « où » représente également un complément introduit par « à ». On évitera donc les redondances avec « où » et « y » quand ils représentent le même terme.
⇨ C’est la ville où ils ont habité pendant plusieurs années (et non « où ils y ont habité »).